Toussaint Médine Shangô - Une poésie planétaire, charnelle, mystique ...
Accueil
Présentation
Quelques poèmes épars
Poèmes parus en revues
Recueils de poèmes épars
Les articles
Les grands poèmes édités
l'Odyssée Immobile
La Trilogie d'Abraham
Homme de Proue
Les anthologies
Les Ă©missions Ă  la radio
Les prix littéraires
Son A.L.A.B.E, Contact

Elle peine au seuil d'un grand âge

Elle peine au seuil d’un grand âge,
Toujours dans le labeur ancrée ;
Mais rien n’afflige le secret
Et le charme de son visage …

Si le masque, il semble, vieillit,
Perdure en elle une sveltesse
D’hirondelle avec allégresse
D’un rire sans ombre jailli

De l’enfance ! … Alors tout s’éclaire
Sous la turquoise de l’azur
Ou nous fûmes vers le futur
Jumeaux d’un seul amour solaire.

Bon-Encontre
15 octobre 2002

< Quelques poèmes épars

© Toussaint Médine Shangô. Toute reproduction interdite.
Site geré par Pierre Poublan, et créé par Catherine Byrne et Just Fiona.